Thursday, September 07, 2006

Le téléphone sonne

Quai 1b, 7h30, j'avance, mon vélo à la main, lorsque soudain, mon téléphone portable se met à vibrer et sonner. Etant parfois traversée par des éclairs de génie, j'avais une idée de la personne qui essayait de me joindre et de la raison de son appel.

Non, ce n'était pas mon amant quitté quelques heures plus tôt qui me remerciait pour cette nuit torride mais mon jeune frère qui m'appelait du train stationné voie A.

Nous nous sommes fait des signes de la main comme des tarés en nous souhaitant mutuellement et réciproquement une bonne journée-bon courage.

C'était rigolo de se parler au téléphone à 5 mètres l'un de l'autre, séparés par des rails et une vitre.

C'est chouette la modernité: ça invente des choses pour pallier aux impossibilités qu'elle a elle-même créées.

2 Comments:

Blogger FD said...

Ouais, c'est beau la modernité ! ça donne des tas d'autres moyens pour dire qu'on les aime aux gens qu'on aime :-)

2:11 AM  
Blogger Liliduciel said...

oui quand même c'est utile des fois :-)

2:19 PM  

Post a Comment

<< Home