Sunday, September 17, 2006

Désordre intérieur

Je trouve cette expression plutôt poétique, pour décrire un phénomène qui peut révéler une grande souffrance.

Tom-Tom est un petit garçon très excité, très impulsif, qui par moments tape sans raison ce (ceux) qui passe à côté de lui; lorsqu'il pose une question, et que je lui réponds, il repose immédiatement la question, une fois, deux fois, trois fois; il a besoin que les choses soient totalement planifiées: on va faire ça puis ça puis ça. Et il répète pour vérifier que c'est toujours ça. Et répète et rerépète. Ce qui est catastrophique, c'est qu'un grain de sable se glisse dans les rouages. C'est arrivé il y a 2 jours, par exemple, lorsque nous sommes arrivés trop tôt devant un magasin encore fermé alors que ça faisait 1/2h qu'il répétait en boucle que nous irions dès la descente du bus dans ce magasin. Il hurle et tape, puis me court après et me hurle son amour lorsque je m'éloigne en attendant la fin de la crise. Il est capable de faire de grandes phrases savantes, mais la plupart du temps il s'exprime très mal et ne prononce pas bien du tout pour ses 4 ans - je ne le comprends pas toujours.

Cela ne paraît pas grand chose mais au quotidien cela peut tourner au vinaigre, un rien pouvant déclencher des crises sans rapport avec l'incident, qui souvent n'en est même pas un - un magasin qui n'a pas encore ouvert.....

Je suis que quelque chose est bloqué en lui, qu'une part de lui avance mais qu'une autre reste enfermée dans une prison dont il n'a pas la clé; dans ses relations avec son père....

Comment, en effet, ne pas faire le rapprochement entre l'impulsivité de Tom-Tom et les crises d'hystérie de son père, qui s'est amusé à m'étrangler "pour de rire wouarf" devant les enfants, il y a quelques semaines, par exemple? Entre le besoin de planification extrême de Tom-Tom et sa peur de l'abandon (les "je t'aime" entre 2 sanglots lorsque je suis fâchée contre lui) et les manquements de son père dont on ne sait jamais à l'avance quand il va prendre les enfants, si il va les prendre? Les fois où il appelle au dernier moment pour annuler finalement? Entre ses angoisses et les histoires de leur père, qui promet à ses enfants un voyage en avion pour son pays du bout du monde - comment promettre régulièrement à des enfants une chose qu'on ne pourra effectuer que dans plusieurs années?-, et qui mélange allègrement dans ses histoires ses 2 pères, le biologique et l'adoptif, alors que Tom-Tom ne connait ni l'un ni l'autre?

L'histoire de mes enfants est bien lourde - je ne dis même pas tout.... J'ai réussi à l'alléger pour Nana, que je sens totalement sur les rails en général et forte -pour le moment- dans ce marasme paternel.... Mais aujourd'hui, je sens Tom-Tom plus englué que sa soeur.... Lui, il n'a pas eu les racines dans sa toute petite enfance.... Il n'a pas eu les pierres fondatrices.... Et celles qu'il pose petit à petit ne tiennent sur rien et n'adhèrent pas les unes aux autres.... Ca fait une maison bancale.... L'extérieur à l'image de l'intérieur....Le désordre.... Le désordre intérieur....

Je me sens bien démunie.... Comme je l'étais pour Nana. Me voilà aujourd'hui obligée de reprendre mon bâton de pélerin et de reprendre la route. Mais ce soir, dénouer les fils d'une histoire qui n'est pas la mienne me semble impossible... Il faudra pourtant que je le fasse, ou que je trouve une autre solution.... Pour Tom-Tom.

8 Comments:

Anonymous la JD said...

tu arriveras à donner à tom tom les pierres manquantes pour les fondations de sa maison, j'ai eu le mêm soucis avec Léa, il fallait (il faut) que sa vie soit réglée comme du papier à musique.....avec le temps, ces enfants qui ne recoivent que d'une personne alors qu'ils sont issus de deux trouvent les marques pour se construir.

Avec toute mon amitié

3:29 PM  
Blogger Bellzouzou said...

de tout coeur avec toi, Liliduciel.

11:36 PM  
Blogger FD said...

Idem chez moi avec mon Zébulon, du "non réglé" depuis déjà 4 ans, qui épuise tout le monde et le fait pousser de travers...mais la seule personne qui pourrait l'apaiser s'en contrefiche, voire accentue à l'envie le déséquilibre (situation identique à la tienne...)Peut être le faire aider, mais chez Zébulon ça n'a pas été efficace, tout le travail du psy était anéanti 1 WE sur 2... je ne sais pas quoi te dire d'encourageant. Parfois, c'est finalement peut être moins nocif pour les enfants de ne pas voir l'autre parent (je vais me faire des ennemis...), avec les années les choses peuvent se tempérer, non pas s'apaiser. Tu ne peux pas régler ça pour lui, ni compenser. Juste être là, au mieux. Courage ,quoi qu'il en soit.

2:03 AM  
Anonymous Soeur Anne said...

Même avec des enfants sans soucis de famille particuliers (Un Pirate qui a 4 ans dans 1 mois) je constate la répétition et le langage inintelligible, d'ailleurs il y a eu un suivi psy, mais par chance, le papa a -un peu- compris.

Cependant, devant tant de mauvaises ondes, je ne sais que te souhaiter bon courage ainsi qu'aux enfants...

6:22 AM  
Anonymous avanaé said...

Ce qui me peine / touche , c'est que tu portes toute seule ce gros souci...
Ce père est nocif , je trouve .
C'est rageant...
J'ai expliqué à p'tite fée des choses que je n'aurais peut-être pas dite à un p'tit gars de peur qu'il s'identifie: Peut-être trouver un psy intelligent et subtil pas pro-papa à tout prix? (Je ne dis pas que je suis anti-papa ! Juste qu'un enfant, c'est merveilleux et fragile et que certains adultes ne sont ni responsables ni adultes justement, et donc destructeurs !)Je t'envoie plein de courage , et de la légèreté , parce que ça fait du bien , aussi ! ;-)
Et j'espère ne pas avoir été maladroite.

7:06 AM  
Blogger Liliduciel said...

la jd, j'espère que j'y arriverai oui....

bellzouzou, merci!

fd, je ne le dis pas trop fort non plus mais je suis d'accord avec toi sur un point sensible.... Sinon mauvaises expériences avec les psy, TomTom n'ira consulter qu'en cas de grande nécessité.... Juste être là, je ne peux rien faire de plus, c'est dur à admettre mais c'est vrai...

soeur anne, c'est vrai que tout cela pourrait simplement provenir de son tempérament.... Et merci ;-)

avanaé, non tu n'es pas maladroite du tout :-) au contraire je trouve ce que tu dis tout à fait juste.... quant à un psy pas anti- maman-qui-a-cododoté-et-longuement-allaité et qui est donc fatalement plus nocive qu'un père qui a pris la fuite (parce que c'est surtout ça le problème avec les psy), je n'y crois plus :-(

11:50 AM  
Anonymous Sarah said...

Je te découvre, ne connais pas assez encore votre histoire, leur histoire pour commenter. Je voulais juste dire combien les enfants absorbent nos émotions. Noé me donne parfois l'impression de vivre mon propre "abandon" alors que lui-même vit pleinement heureux avec ses deux parents. Je reviendrai te lire, j'aime beaucoup ta façon d'écrire.:-)

1:47 PM  
Anonymous avanaé said...

Oui, c'est ça le problème avec les psy... Je cherche actuellement, je teste , et te tiens au courant ;-) On sait jamais , ils se connaissent entre eux ! Ravie et soulagée de ne pas avoie été maladroite...Ouf! Et des gros bisous.

1:47 PM  

Post a Comment

<< Home